vendredi 2 février 2007

Fais ton roman !


C'est ce que disait madame Hallier à son sacripan de fils pour qu'il achève son Evangile du fou. C'est aussi ce que Roland Laudenbach lançait à Antoine Blondin avant de l'enfermer 28 jours au Grand Hôtel de Mayenne. C'est aujourd'hui ce que me dit ma muse : "Fais ton roman ! Achève Observatoire Val-de-Grâce et réussis le crime parfait !".

Faire son roman, c'est-à-dire descendre au fond de la mine des mots et en extraire, jusqu'au coeur, les plus somptueuses pépites.

3 commentaires:

Alfredo Smith-Garcia a dit…

Musette est adorable et Muse est conséquente...Adorable aussi, sans aucun doute, mais conséquente.
Au boulot, ALG, fissa

Anonyme a dit…

C'est curieux la colère ça vous pousse loin , au point de te lire c'est dire !!! cette photo je l'ai encore c'était un tres joli cadeau a l'époque...mais aujourd'hui et maintenant que je sais comment tu parles de moi, j'ai juste envie de te dire Arnaud le Guern : Tu salis trop et trop fort ceux celles et ce que tu as aimé.


Lise Dest/Lisa

Lisa a dit…

Je profite de cette photo qui te ressemble, au dela du cliché argentique, je dois te le dire, une fois la colère passée!!! car tu sais que je suis de celle qui pardonne...
Ton ecriture est toujours aussi incisive,hurlante, brulante et caressante a la fois.
Si par hasard tu recherhe un vieux texte appelé "84 rue Mesrine" Il est sur mon blog depuis longtemps.

Lisa/lise dest