samedi 3 février 2007

Appelez-le Cartouche !


Je l'attendais, il était là face à l'Italie, de retour : Sébastien Chabal. Un monstre barbu, aux cheveux longs et à la gueule de corsaire. Un monstre qui ravage tout sur son passage et qui, cet après-midi, a marqué deux essais. Dans l'antre des Italiens, on n'a vu que lui et son numéro 8 tagué dans le dos. Il a plaqué - un peu, Betsen était là ! - et percuté beaucoup, plus Cartouche que jamais. Cartouche, c'est le blaze que lui ont donné ses adversaires qui, devant lui, ont les boules comme s'ils étaient face à Mike Tyson. Quand Chabal est dans le coin, la bastos n'est jamais loin. Direct dans la bidoche, bien saignant, avec toujours, dans la pose, la précision du costaud pistolero. Cartouche, enfin, comme Louis Dominique Bourguignon, Apache magnifique de la cour des Miracles qui déclamait : "Peuples de France et de Paris / Venez entendre de ma bouche / Les cruautés et perfidies / Commises par moi cruel Cartouche / Je ne crois pas sous le soleil / Qu’on pourrait trouver mon pareil." Ca, c'est tout Chabal : fin et puissant en diable !

2 commentaires:

pas-tout-compris-au-rugby a dit…

Joli texte...Mais je profite de l'occase pour crier "Help". Depuis des années je tente en vain de comprendre quelque chose au rugby. ça me désole.

Le hors jeu et le passing shot n'ont plus de secret; les tours qui tombent au décathlon ou toutes ces petites histoires de braquets, je suis ok. Mais y comprendre quelque chose dans ces histoires féroces de mêlées, d'essai et de que sais-je encore, définitivement pas.

Un petit manuel à usage de ceux qui comme moi sont de ceux "avec-le-rugby-ça-va-pas" serait utile cher pirate. Vos textes n'en auraient que plus de valeur.

XV de France a dit…

Mieux qu'un petit manuel, lire les écrits de Blondin et Perret sur le rugby - et le sport en général. Par exemple, "Mes petits papiers" pour monsieur Jadis et "Articles de sport" pour Jacques le Chouan. Les deux ouvrages publiés par la Table ronde.