lundi 11 mai 2009

Soleil cou coupé ...


Dans sa décapotable VW verte
rescapée d'un vieux monde englouti,
elle roule à fond la caisse.
Dans l'amour comme sur la route,
elle mêle la plus extrême douceur
et la passion des murs fracassés.
Elle porte des gants de cuir blanc,
une robe de nuit
et des bottes de cavalière de l'asphalte.
Tandis qu'elle chantonne,
d'une voix jazzy d'exquise étrangère,
des mélodies
de Gainsbourg
de Miossec
C'est extra de Léo Ferré,
le soleil caresse sa blondeur au vent,
glisse sur la peau,
pose enfin ses lèvres rouges
sur le plus délicat des battements de coeur envolés :
un grain de beauté.

3 commentaires:

Jérôme Leroy (ex maison Smith-Garcia) a dit…

Monsieur, votre obsession des blondes commence à bien faite. Le CPLBTBSH(comité pour les brunes trop bonnes sous l'homme) a l'intention de déposer plainte pour discrimination bloguesque auprès de la Halde.

Caroline a dit…

Assez d'accord...Y'a un enregistrement de la prononciation de l'acronyme ? (d'une salve, pas lettre par lettre) Si oui, j'aimerais beaucoup l'entendre.

Ps : faut faire gaffe avec ces petites choses, la plainte auprès de la Halde pourrait bien passer ! On en a vu de moins légitimes.

Prince de Dité a dit…

blondes ou brunes, de toute manière elles partent toutes en fumée un jour, et ne reste que la solitude....